LOGICIEL VTC, TRANSPORT DE PERSONNES
WAY-Plan est un service de WAYNIUM

Comment créer sa société de transport de personnes et la faire grandir

Un métier exigeant

Gérer une entreprise de transport de personnes ne se résume pas à « bien entretenir ses véhicules », « recruter des chauffeurs », et « conduire des passagers ». C’est pourtant dans cet esprit que beaucoup se lancent, espérant pouvoir développer leur clientèle et leur projet professionnel, certes facilitée au départ par une activité fournie par les plateformes, mais c’est une erreur.

Le chef d’entreprise qui démarre un tel projet doit prendre conscience que son activité repose sur des compétences, et sur des méthodes ! Voici quelques unes des clés essentielles pour réussir son projet, et qui constituent les bases du métier.

L’anticipation.

Prenons juste un exemple simple, imaginez conduire un client à l’aéroport. Ce client est un cadre d’une entreprise se déplaçant dans le cadre de ses affaires professionnelles pour des rendez-vous d’affaires ô combien importants. Il est de nature stressé car il doit penser à ce qu’il va devoir réaliser dans le cadre de son déplacement… il va probablement relire ses notes sur le trajet, et passer quelques appels afin de gagner quelques minutes sur son emploi du temps trop chargé.

Vous êtes très satisfaits d’avoir gagné ce client, car il correspond parfaitement à votre cible. Une cible récurrente qui, si elle est satisfaite de vos services, les réutilisera. Vous souhaitez donc proposer un service haut de gamme pour ce type de clientèle, et avez prospecté et communiqué sur la propreté de vos véhicules, recruté des chauffeurs souriants, bref tout semble se dérouler selon vos attentes.

Pourtant voici quelques exemples de questions que vous pourriez vous poser, qui pourraient très rapidement vous faire craindre de ne pas pouvoir satisfaire votre client :

·         Savez-vous si le vol de votre client a du retard, ou de l’avance ? Connaissez-vous le terminal concerné ?

·         Qu’avez-vous fait pour garantir la ponctualité de votre chauffeur, quelle que soit la densité de circulation ?

·         Comment allez-vous vérifier, environ 1 heure avant la prise en charge, les conditions de circulation ?

·         Le véhicule désigné a-t-il été récemment vérifié ? Allez-vous faire une nouvelle vérification des points clés avant le départ du chauffeur ?

·         Etc.

Si vous pensez que ces questions sont superflues, car « les pannes sont rares », ou « en général le client nous donne ces informations », ou encore « prendre une petite marge de sécurité suffit » … Vous n’êtes pas au niveau vous permettant d’anticiper les aléas, sachez que c’est pourtant ce qui fait la différence entre les professionnels, sur ce marché où vos clients ne retiendront « que le résultat » quant à votre réel niveau d’efficience.

L’esprit de services.

L’esprit de services ne se limite pas à former ses chauffeurs pour qu’ils soient « souriants et aimables ». L’esprit de services repose d’abord sur une organisation sans faille, voici quelques questions que vous pouvez vous poser :

·         Quelles sont les habitudes et préférences de votre passager ? Quelle langue parle-t-il ?

·         Avec quel chauffeur a-t-il été conduit la précédente fois ? Et comment s’est passé la course ?

·         Quels sont les services attendus par votre client ? Comment devez-vous équiper votre véhicule ?

Consigner les habitudes de vos passagers, et leur proposer un service personnalisé, vous permettra de prétendre à satisfaire une clientèle « haut de gamme » … Concevez vos prestations comme des « services complets », surtout si vous souhaitez vous positionner sur une gamme de services « à valeur ajoutée ».

Disposez d’une réelle stratégie

Identifier vos valeurs ajoutées

Vous allez devoir cultiver votre différence ! Partez du principe que les exigences développées plus haut sont « la base du métier », que toute entreprise de transport les respecte « par défaut », et que cela ne suffira donc pas à vendre vos services et à développer votre projet.

Pourquoi tel client utiliserait vos services ? Quelles sont vos compétences particulières ? Cherchez dans votre parcours et dans vos expériences quelle peut être votre valeur ajoutée !

Certes les bonnes idées sont faites pour être copiées, mais la question n’est pas là. Chacun a forcément « un parcours », des « aptitudes naturelles », qui constitue une « personnalité ». C’est cette personnalité qui doit vous guider pour construire votre projet professionnel … et qui transparaitra dans « l’esprit de votre entreprise ».

Innovez !

Votre valeur ajoutée donne « une direction » à votre projet. Mais quels services pouvez-vous donc développer pour satisfaire votre clientèle ? Analysez attentivement votre clientèle cible : ses attentes, ses besoins … ses habitudes.

Que pourriez-vous « proposer de plus » qui puisse vous différencier de vos concurrents ?

Imaginez, créez … tentez !! Il n’y a jamais d’échec quand on comprend que l’innovation est un « mouvement » … et que c’est ce mouvement que sera le socle du dynamisme de votre entreprise !

Le mouvement ne s’arrête jamais. Pensez à vous renouveler. Restez à l’écoute de vos clients car leurs besoins évoluent aussi.

Communiquez !

Organisez votre communication

Déterminez les meilleurs canaux pour faire connaitre vos services. Selon votre clientèle cible, quels sont les médias sur lesquels ils seront les plus réceptifs ? Comment allez-vous les toucher ?

Un article sera prochainement consacré à la création et à la communication de vos offres commerciales, mais d’ores et déjà il est intéressant de comprendre qu’une bonne communication s’appuie sur une organisation pérenne où vous devez :

·         Garantir un rythme de de communication : on ne communique pas « quand on a le temps » mais de façon méthodique et dans un timing maitrisé

·         Analyser les impacts de vos communications : sans comprendre ce qui a fonctionné et ce qui a moins bien fonctionné, impossible de maitriser une stratégie de communication sur le long terme. On va reproduire les mêmes « erreurs », et potentiellement ne pas reproduire ce qui a fonctionné.

Tout ceci implique une réelle organisation, quelle soit interne ou qu’elle repose partiellement ou totalement sur des compétences externes. Posez-vous donc la question de la « méthode » que vous allez utiliser, avant même de vous lancer dans la production de vos actions commerciales

Donnez-vous les moyens.

En moyenne, une entreprise consacre 10% de son budget à sa communication et à ses actions commerciales. Gardez ce curseur à l’esprit, car le négliger vous ferait perdre une grande partie de votre potentiel de développement, dans un environnement ultra concurrentiel.

Qui plus est, l’investissement commercial « en phase de démarrage d’activité » est forcément plus important.

Pensez aussi « moyens humains », et pas exclusivement « financiers ». Réservez du temps pour suivre les actions réalisées, que vous les réalisiez vous-même ou non. N’oubliez pas qu’en tant que chef d’entreprise vous êtes le 1er « dépositaire » de la stratégie commerciale et marketing de votre projet de développement.

Il est souvent nécessaire de déléguer certains travaux, mais indispensable d’en contrôler la teneur pour qu’ils restent cohérents avec votre identité, votre positionnement et votre stratégie.

Développez votre réseau

Le monde du transport de personnes interagit et il est important de considérer vos confrères comme des partenaires potentiels. Rencontrez-les, ainsi que tous les acteurs liés à votre métier et en rapport avec votre cible clientèle.

Ne négligez pas l’importance du lobbying dans votre activité, qui sera probablement un facteur clé de réussite dans votre développement.